ElsaMuse Avatar

Fabien

Photographe : Elodie Daguin

Merci à la marque Penhaligon’s de nous avoir prêté sa boutique de la rue Saint-Honoré pour faire les photos.

9 ANS QUE CA DURE !

Quel meilleur moment que la semaine de la Saint Valentin pour partager avec vous mon expérience et surtout de vous donner ma vision du couple. 

J’ai rencontré Monsieur Elsa Muse il y a 9 ans dans une 4L à l’occasion 4L Trophy, un raid étudiant et humanitaire au Maroc. Je voulais participer et, m’y étant prise à la dernière minute, je n’avais pas de coéquipier. Je me retrouve donc par hasard collée-serrée pendant une semaine avec cet apollon, par 30 dégrés à traverser la pampa marocaine. Ca rapproche direct. Et même trop. C’est derrière une dune que tout a commencé ! Et depuis, des montagnes et d’autres collines on en a croisées et gravies sur notre chemin… et il n’y a pas de recette magique mais voici notre équilibre : une indépendance complice.

En parlant de Fabien et moi, plusieurs fois mes grand-parents, et même mes parents, m’ont dit « qu’on fait un drôle de ménage ». En effet, je sors tout le temps sans lui, on peut partir en vacances séparément plusieurs semaines, on ne partage que très peu d’amis… voilà quelques exemples qui étonnent certains. Et pourtant, notre couple fonctionne bien et ça fait 9 ans que l’on s’aime et que l’on se désire.

 

Esther Perel, une psychothérapeute star spécialiste du couple, dit « Un conjoint peut faire beaucoup de choses, mais l’idée qu’une personne puisse satisfaire tous vos besoins, que c’est avec cette personne que vous vous occuperez de votre mère mourante, de vos enfants, que vous ferez l’amour, que vous partagerez vos stress professionnels, vos désarrois personnels, vos envies intellectuelles, votre créativié… il faut se sortir ça de la tête ! Je crois que le plus dur, c’est l’excès de choses que l’on projette sur l’autre ! Il faut accepter que son conjoint va pouvoir répondre à certains de nos besoins : sexuels, érotiques, intimes…. Ou non » 

Et bien ca, ça fait longtemps que je l’ai compris. J’ai compris que mon mec ne pouvait pas être tout pour moi, qu’il ne pouvait pas remplir tous les rôles. J’avoue, les deux premières années ça n’a pas été évident. Je l’aimais, on était bien ensemble, mais je me disais qu’il ne correspondait pas complétement à mes « critères », oui oui… Pas assez fêtard par exemple, pas forcement les mêmes centres d’intérêts… et puis, j’ai fini par faire évoluer ma vision du prince charmant, mon idéal romantique qui reposait sur l’idée d’une personne unique à qui l’on peut tout dire et dont on peut tout attendre, avec qui l’on peut tout partager.

Fabien est mon amoureux, mon amant, mon compagnon de vie, celui sur qui je peux toujours compter. On est là l’un pour l’autre, on partage de l’amour, du désir, une grande complicité, et des projets à court, moyen et très long terme. En revanche j’ai mes amis pour la fête et les sorties, mon associée et d’autres proches avec qui je travaille pour partager le monde du blog et des réseaux qui  occupe une grande partie de ma vie. En effet, Fabien est la personne la plus casanière et aussi la moins connectée que je connaisse (il n’a pas instagram haha)… et c’est très bien comme ça!

Bref, tout ça pourrait faire que l’on n’arrive pas à vivre ensemble, mais j’ai réalisé que ces différences qui créent de la distance sont en fait notre force. Il est mon pilier, mon repère. Ensemble on trouve notre équilibre, on se complète, et on se pondère aussi. On est extrêmement attachés l’un a l’autre mais on reste aussi tellement libres ! Je pense que tous les deux on aime et on tient à cette indépendance, et pour l’entretenir on accepte de se faire confiance, de ne pas tout partager, que chacun garde son petit jardin secret, le tout avec une grande complicité.

Une autre chose importante qui fait que notre couple fonctionne, c’est sa grande tolérance. Lorsque l’on s’est rencontrés, j’avais un look de bimbo, pas de lesbienne androgyne comme aujourd’hui haha! Je sais qu’il préfère la première version de moi, mais il accepte. Cheveux courts, topless #freethenipple sur instagram… je suis heureuse qu’il me soutienne dans mon évolution, et aussi dans mes lubies et revendications qui sont souvent à milles lieux de ses idées. J’ai beaucoup de chance.

Je ne dis pas que je détiens la recette magique du couple heureux, je pense qu’il n’y en a pas. Mais je voulais juste partager avec vous la façon dont ça fonctionne pour moi, que vous compreniez aussi pourquoi il est si peu présent ici et dans ma vie digitale en général. Aujourd’hui je suis contente de mettre un tout petit bout de lui dans cette partie de mon monde qu’il ne partage pas. D’ailleurs, le fait qu’il ait accepté de prendre la pose signifie beaucoup pour moi <3

Indépendance complice, c’est donc ce qui caractérise mon couple. Et vous, c’est quoi votre secret ?

Sur les photos je porte un manteau vert AMI Paris, et un costume Editions MR. Fabien porte un gilet et un pantalon The Kooples.

 

La Wishlist

Waistcoat

The Kooples

185€

Pantalon homme

The Kooples

195€

Chapeau

Etudes

250€

Manteau peignoir

Editions MR

534€

6 commentaires

  • Alicemdkt - - Répondre

    Génial ton article !
    Ravie d’en savoir un peu plus sur toi, ton mode de vie et ton amour !
    Très bel article qui doit vouloir dire bcp…..

    Petite pensée à mon frère qui fait le 4L trophy actuellement 😉

  • Patricia Simonn - - Répondre

    Bonjour votre article est plein de poésie pour votre amoureux.
    Pour nous je crois que c’est le grand respect de ce qu’est l’autre avec ses forces mais aussi et surtout ses faiblesses. Jamais et même pour rire on s’insulte! Genre « oh t’es con » sur le ton de la rigolade, je déteste! Je suis sa princesse, sa dulcinée, sa reine mais pas la potache que je peux être avec mes potes. Je crois aussi comme vous à une vraie indépendance, j’ai toujours choisi nos appart et maisons en réfléchissant à nos coins de retraite!
    Je suis aussi très complice avec mon mien d’amoureux. Après 16 ans de vie commune et une traversée du désert où j’aurais pu laisser tomber je me suis battue parce que je me suis dit et lui ai dit que nous avions décidé de monter dans le même bateau d’y rajouter des enfants et que je ne me voyais pas m’enfuir et je sais là tout de suite qu’il n’y a que lui pour me faire rire aux éclats, qu’il n’y a que ces petites remontrances quand je me laisse aller dans le n’importe quoi qui me vexe et me remets sur pied! Il n’y a que lui que je surprends à me regarder avec des yeux de merlan frit lors d’une soirée trop de tout et que je ris comme une gourasse et que je parle à tout le monde que je ne connais pas.
    Indépendance complice et respectueuse!

  • Xynthia - - Répondre

    Elsa,

    J’ai toujours adoré ton blog, avant son relooking et même après, mais je dois avouer qu’en 2017, il dépasse toutes mes espérances. Je commente d’ailleurs de plus en plus tes posts sur ton blog et sur instagram^^

    Ton podcast m’a énormément plus, j’ai trouvé ça frais, ouvert, intéressant et très différent de ce qui est proposé par le reste de la blogosphère.

    Et j’aime tout autant cet article avec Monsieur Elsa Muse et ta vision de l’amour: les photos sont belles, l’article n’est pas intrusif mais offre au contraire une bonne réflexion sur l’amour.

    J’ai hâte de te lire encore davantage. Félicitations pour tout ce travail accompli (et pardon pour ce long message).

    Xynthia

  • Victoire - - Répondre

    Tout pareil que Xinthia!!
    Je pense que c’est indispensable de se détacher des réprésentations sociales du couple que l’on peut nous servir. Chaque personne est différente, donc chaque couple fonctionne différemment et le principal c’est de trouver son équilibre ! Vive l’amour !!

  • Laura - - Répondre

    Cet article est génial Elsa. Tu m’as fait rire quand tu as dit « lesbienne androgyne » personnellement je te trouve unique, superbe et en aucun cas je ne t’aurais définie de cette façon ahah. Je suis en couple depuis seulement six mois avec mon tout premier vrai copain, amoureux plutôt parce que copain sonne comme une relation ado mais a 21 ans on a dépassé ce stade. Comme toi je me suis dit qu’on n’était pas totalement pareils, la par exemple on se dispute un peu niveau politique américaine mais je n’imagine tellement pas être sans lui. On se complète aussi il accepte mes looks parfois un peu décalés, que je m’affiche sur mon blog et Youtube sans problème. Je pense aussi qu’il faut construire une vraie relation de confiance, chose qui se gagne il y a encore quelques semaines c’était compliqué. Et bien sur le fait de ne pas toujours tour faire a deux. Parfois s’éloigner et faire des choses l’un sans l’autre permet de mieux se retrouver et que chacun y trouve son équilibre.

    Laura

  • Eleusis & Mégara - - Répondre

    Vous êtes super beaux et ton texte est aussi juste que touchant, tu es de plus en plus inspirante Elsa, franchement.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *