ElsaMuse Avatar

ELSANALYSE Se lancer comme entrepreneur

Aujourd’hui, je poste Elsanalyse numéro 2. Elsanalyse c’est mon nouveau concept de podcasts, pour ceux qui n’ont pas écouté le 1er. Ce sont des conversations dans lesquelles j’ai envie de prendre position sur des sujets qui me tiennent à coeur, parfois profonds, parfois futiles.

La fois dernière c’était la beauté assumée, et aujourd’hui j’ai décidé de vous parler d’un sujet qui fait rêver et qui est cher à notre génération : se lancer comme entrepreneur ! Et comme c’est un sujet passionnant, ce podcast fait 45 minutes ! Je vous conseille donc de l’écouter pendant un running, pendant un trajet vers le boulot, pendant le repassage ou alors même en faisant la cuisine.

Bref, comme je vous l’expliquais dans le 1er podcast, il y a 4 ans j’ai tout plaqué, j’ai quitté mon CDI dans une jolie entreprise de cosmétique pour me lancer comme blogueuse.

Pour m’accompagner sur ce sujet aujourd’hui, j’ai décidé de rentrer dans le laboratoire de deux alchimistes infuseurs comme ils se font appeler : Martin Le et Vincent Brunet, qui ont créé la très jolie boutique KODAMA en 2014, rue Tiquetonne à Paris, dans le très beau et trendy quartier de Montorgueil.

De l’orgueil en tous cas eux, ils n’en ont pas, mais du talent oui ! Ils créent tous les jours des recettes magiques à base de thé, mmmm délicieux … Et aujourd’hui nos deux alchimistes nous livrent leurs secrets d’entrepreneurs ; mais retenez bien ça, si magiciens du thé ils sont, il n’existe pas de recette magique pour réussir !!

Sur le fait de casser les codes associés au thé dans leur bar à thés …

“On voulait casser l’image qu’on peut avoir du thé, qui est un peu guindée avec des salons de thés de grand-mère. On a développé tout un concept de recettes autour de cette boisson légendaire en venant ajouter des ingrédients à nos thés. On a non seulement créé des recettes originales mais aussi tout un univers, un petit cocon chaleureux, pratique et convivial qu’incarne le bar.

A l’origine de nos recettes également, une prouesse technique également directement venue du Japon : l’infusion à froid.”

Pour en savoir plus sur ce secret de fabrication, écoutez le podcast 🙂

Sur le déclic qui a incité Vincent à quitter son CDI chez L’Oréal pour se lancer dans cette aventure entrepreneuriale …

“C’est une très belle boîte et j’ai eu la chance d’avoir de très beaux postes et je ne suis pas du tout parti parce que j’en avais marre ou alors l’impression d’avoir fait le tour du job. L’anecdote est assez amusante : l’INSEE publie chaque année l’espérance de vie des Français en fonction de leur année de naissance. Un jour j’ai eu 30 ans, et j’ai réalisé que j’avais vécu 39% de ma vie. Ca a été un vrai choc de me dire que j’étais presque à la moitié de ma vie. Et pour moi c’était le déclic qui m’a fait me dire,ce serait tellement bête de ne pas aller à la poursuite de mes rêves, devenir entrepreneur. J’ai quitté mon job et j’ai monté KODAMA !”

Si vous êtes curieux d’apprendre comment a réagi son entourage et celui de Martin, écoutez le podcast !

Sur ce que travailler en entreprise leur a apporté pour la réussite de leur projet …

“Je le dis souvent à des gens de mon entourage qui ont envie de se lancer : Dieu merci, je ne me suis pas lancé à la sortie de l’école ! Je suis convaincu que je me serais planté, car ça nous a donné des compétences professionnelles et une vraie maturité. Le monde du travail ne s’improvise pas. Et puis ça te structure la tête, sur ce que tu veux faire, comment ça marche, ce qu’il faut faire …. Au-delà du réseau, c’est vraiment des petts détails mais qui nous sevrent au jour le jour, et puis aussi qui nous donnent plus de poids quand on doit avoir des interlocuteurs nouveaux : quand tu vas négocier avec ta banque et que tu lui dis “Bah oui, je ne suis pas sorti de l’oeuf et je sais un peu de quoi je parle”, tu as plus de crédibilité et on t’écoute un peu mieux !”

Pour découvrir quelles compétences leur expérience en entreprise leur a apporté, écoutez-les !

Leurs trois conseils pour se lancer …

“Il y en a beaucoup ! Mais s’il fallait en retenir trois, ce serait avant tout : être audacieux, se faire confiance, et faire confiance à son entourage pour s’entraider.”

Pour en savoir plus sur ces conseils, écoutez Vincent et Martin partager leur expérience !

Vincent sur le fait d’avoir choisi Martin comme associé …

“Je suis assez au fait de ma propre vulnérabilité et je pense avoir cerné chez Martin des forces qui me complètent. On est donc complémentaires et on parle en plus la même langue. On a tous les deux un côté un peu créatif et touche à tout, donc on se comprend bien. Mais il a des très fortes capacités là où moi j’ai des grosses faiblesses. Je suis beaucoup dans l’émotionl par exemple. Je vais être super enthousiaste pendant deux jours puis je vais être complètement déprimé parce que je ne crois plus à une recette. Martin, il a une force tranquille, une constance qui va faire qu’il tolère mes excès !”

Pour leurs conseils sur le choix de structure, l’importance de s’accorder sur la répartition des parts et sur la fin de l’association, ou encore le capital nécessaire pour monter un projet comme KODAMA, écoutez le podcast. 🙂

Leurs cinq tips pour monter un projet…

  1. SE FAIRE AIDER : on a été épaulés par la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Paris pour la création de l’entreprise, pour créer un dossier de financement pour ensuite démarcher les banques pour avoir un Prêt d’Honneur à Paris Initiative Entreprise. Si vous voulez créer une entreprise, sachez que vous pouvez être aidé, ça coûte pas très cher et ça a une vraie valeur. Il y a des Chambres de Commerce et de l’Industrie dans toutes les villes de France.
  2. BIEN INVESTIR: C’est qu’on regarde beaucoup à la dépense quand on monte une boîte, mais il y a certaines dépenses il ne faut pas hésiter. Typiquement, payer un avocat ou un expert comptable pour rédiger des statuts ou relire un bail si vous achetez un fond de commerce, c’est quand même très bien !
  3. CAMPAGNE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF : Vous pouvez faire comme nous et mener une campagne de financement participatif, parce qu’au-delà de récolter de l’argent et donner de la visibilité, ça donne aussi vachement confiance sur le fait de se lancer parce qu’on voit qu’il y a des gens qui croient en son projet et qui sont derrière vous !
  4. ARRETER LA PARANO : Pour ceux qui ont des idées mais qui ne se sont pas encore lancés : j’étais très parano au début et je ne voulais en parler à personne, j’avais inventé des noms de codes, etc. Et en fait je me rends compte qu’il ne faut pas avoir cette peur ! il faut y aller, en parler à tout le monde. Vous allez voir que les retours sont toujours très enrichissants !
  5. RESTER PROCHE DU CLIENT : Quand on a déjà commencé à avancer mais qu’on est au tout début, on a tellement réfléchi au produit qu’on a une idée hyper précise de ce qu’on veut faire, sauf qu’on a jamais vu le client ! En fait, le client c’est hyper important ! Petit conseil quand on lance une activité : aller au contact du client, aller le chercher dans la rue ! C’est ça qui fait qu’on peut s’adapter, améliorer son produit ou son service.”

Comme toujours, je n’oublie pas mes petits jeux de mots et Vincent et Martin se sont prêtés au jeu de trouver un petit Elsa pour 2017.

Pour Vincent c’est Elsaventure (comme Marine dans le 1er Elsanalyse !), car ils viennent de démarrer mais ils ont encore beaucoup de choses à explorer et préparent plein de surprises et de partenariats pour 2017 ! Gourmands et gourmets, rendez-vous chez KODAMA !

Pour Martin, c’est plutôt Elsaffaire, car en 2017 ils accélèrent la croissance et ils ont créé des thés et lancé une plateforme e-commerce pour proposer du thé à tous ceux qui ne sont pas à Paris mais qui veulent goûter quelque chose de différent ! Vous pouvez la découvrir ici : https://www.shop-kodama.com/

Merci à Vincent et Martin et merci à vous d’avoir suivi ce deuxième Elsanalyse ! N’hésitez pas à tous courir chez KODAMA au 30 rue Tiquetonne, juste à côté de la rue Montorgueil à Paris. Et pour les non-parisiens il y a le e-shop : https://www.shop-kodama.com/. Vous pouvez également les retrouver sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/KodamaToGo/.
N’hésitez pas à me partager vos feedbacks ici, sur le blog, ou encore sur Instagram, et à me dire quels sujets vous aimeriez que j’aborde. Je vous à dis à très vite dans un prochain Elsanalyse !

0 commentaires

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

instagram