ElsaMuse Avatar

RAW GIRL

Photographe : Kris Maccotta 

2017 commence… et je viens d’adhérer au mouvement #Freethenipple hihi! C’est vrai, ça fait sourire, comme ça m’a fait sourire de me faire censurer sur instagram pour la photo de Kris Maccotta. Mais au fond, cela m’a profondément dérangée que cette photo artistique soit censurée. Alors ok, il est impossible pour un algorithme de faire la différence entre un téton sur une photo porno et sur une photo artistique… en revanche cet algorithme arrive à faire la différence entre un téton masculin et un téton féminin, c’est fou ça ! Pourquoi les tétons masculins ne sont-il pas censurés eux aussi? Et bien parce que le corps de la femme est beaucoup plus sexualisé, voilà.

Ce que dénonce le mouvement Free the nipple, c’est cette inégalité entre homme et femme et l’hyper sexualisation du corps de la femme. C’est ce que l’on appelle une discrimination sexuelle.

J’ai rejoins le mouvement Free the nipple parce que je trouve que leur mission a du sens et je m’y retrouve. J’aime mon corps, je me sens bien dans ma peau. Pour moi la nudité n’est ni vulgaire ni choquante.

J’ai vécu en Suède un an, et là-bas le corps nu n’a pas un rapport direct avec le sexe. En Suède, les femmes ont le droit d’aller torse nu à la piscine. Là-bas la nudité est naturelle, ils vivent le rapport avec leur corps et la nudité d’une manière bien plus simple et saine que chez nous. Cet été je suis partie avec 4 amis gays en Grèce. Toujours torse nu comme eux, on était d’égal à égal, il n’y avait pas de gène ni de jugement. On a même fait du nudisme sur la plage, je me sentais si libre ! J’ai beaucoup aimé l’expérience et j’aimerais pouvoir ressentir cela plus souvent.

Sous ma photo de Kris sur instagram, quelqu’un a écrit « mais que va penser ma petite fille de 8 ans », en signifiant que c’est choquant pour elle… sérieusement? Vous trouvez ça choquant de montrer à votre fille un torse de femme sur une jolie photo artistique? Vous trouvez ça choquant de montrer à votre fille la mise en exergue de la beauté du corps sans maquillage ni retouche en photo? Je pense que c’est justement tout le contraire. Si j’avais une fille je lui apprendrais que le corps de la femme n’est pas un objet sexuel, que la nudité est saine et que l’on peut être belle sans artifice. D’ailleurs, toutes les filles qu’a photographiées Kris dans sa série Raw Girl sont sans maquillage, sans retouche, ni stylisme. Il dit « Célébrons la beauté, n’ayons pas peur du naturel, chérissons nos défauts, haïssons la perfection ». Merci Kris. 


Bref je ne dis pas qu’en 2017 on doit se promener seins nus dans Paris, mais qu’il faut oser être comme on a envie d’être. Ne pas porter de soutif sous un t-shirt transparent si vous avez envie, et si vous êtes plus à l’aise avec un soutien-gorge et bien c’est bien aussi. C’est juste une partie du corps qu’on devrait être libre de montrer comme les garçons, sans se faire insulter ou agresser ou censurée parce que c’est sexuel, donc provocant. Ca ne devrait pas l’être. Qu’en pensez-vous?

Equality, empowerment, freedom… c’est ça  #freethenipple ! Je partage avec vous ce compte que je trouve génial!!! Saurez-vous reconnaître à qui appartiennent ces tétons? https://www.instagram.com/genderless_nipples/

5 commentaires

  • Katia Sissi - - Répondre

    Je crois que tu réagis à un commentaire ironique, rapport au tweet idiot sur la campagne d’affichage de prévention contre le sida mettant en scene des gays. (nov 2016)
    Enfin je sais pas apres, peut être etait ce un deuxieme idiot sous ta photo!?

    • Elsa - - Répondre

      Tu crois? Dans ce cas tant mieux alors 🙂

  • Marinelemod - - Répondre

    Bien d’accord!!! Les photos sont sublimes! Et toi, simplement sublime aussi 🙂

  • Xynthia - - Répondre

    Je suis fan de ces photos, je l’avais déjà dit sur instagram avant qu’elles ne soient supprimées. Tu es magnifique au naturel, la couleur ocre derrière toi sublime encore davantage ton corps et ton visage. Je te verrais bien faire une série de photos reprenant les tableaux de Klimt (notamment Judith I)

  • Caroline - - Répondre

    Merci Elsa d’oser parler de tels tabous. Je suis moi-même photographe et je suis dans une colère folle quand mes photos sont censurées sous prétexte qu’une femme montre un téton. Ce n’est qu’un détail mais quelle oppression pour la femme ! J’admire ce que tu es et ce que tu dégages alors merci d’être là et d’agir à ta manière.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *