jeudi 18 septembre 2014

Backstages "Cap(e) sur le Trench"

Vous avez vu ce que j'ai posté hier? Il faut quand même que je vous raconte les backstages de cette vidéo parce que ce n'était pas une mince affaire! ORGANISATION fut le maître mot. Ce fut le plus gros du travail et cela a été fait avec brio par Raphaël.
Tout a commencé il y a trois semaines. Olivier, Raphaël et moi-même partions sur les routes du sud de Paris dans une voiture de location, à l'aveuglette, afin de trouver l'endroit parfait pour tourner : un chemin de campagne tranquille, un peu inquiétant, intemporel. Cela ne paraissait pas évident au premier abord, mais finalement on a trouvé après 40 min de route seulement, juste à côté d'un Ikea, et ça, ça tombait bien parce qu'on avait toute l'après-midi! 
Une semaine après il fallait y retourner pour tourner. Raph et Olivier avaient loué une camionette pour embarquer le vieux scooter et tout le matériel pour créer le décor de tournage, chiné par Raph en amont aux quatres coins de Paris. Ils ont aussi embarqué Andrea et Pauline dans le camion. On avait besoin de 5 figurants pour bien faire, mais pour finir on a eu que 4 copains volontaires. Tourner un mardi après-midi, c'est pas l'idéal pour avoir des gens dispos...
De mon côté, j'étais allée emprunter les looks Comptoir des Cotonniers à la boutique d'Etienne Marcel dans la semaine. Le jour J, j'avais rendez-vous à 10h chez le coiffeur. Pas suffisamment de budget pour prendre une maquilleuse, alors de 11h à 12h30, ce fut pose de faux cils par mes deux mains gauches. A 12h30 j'ai récupéré ma voiture de location (vous connaissez Drivy? C'est bien pratique) et j'ai chopé Anna et Grégoire sur la route.
Finalement on s'est tous retrouvés sur ce petit chemin de campagne SUPER en retard! Andrea devait partir 30 minutes après en RER pour aller travailler. Du coup, on a tourné tout dans le désordre, les scènes avec lui et le scooter en premier. Arfff, Anna enrageait parce qu'elle aurait aimé avoir le temps de prendre en photo le bel Andrea... moi aussi!  
Olivier dirigeait le tournage, il avait tous les plans en tête alors ce fut relativement rapide.
Entre deux scènes, un vieux du camping d'à côté et sa bonne femme ont débarqué avec des looks improbables pour raler parce qu'on piétinait l'herbe du bord de la route qui est leur propriété. Raph avait demandé l'autorisation à la mairie pour tourner sur le chemin mais le vieux nous cherchait des histoires et nous rétorquait que nenni, la bande d'herbe au bord est à lui. On enrageait! Heureusement, grâce au talent de diplomate de Grégoire, le mec a fini par nous lâcher.
Une fois la vidéo tournée, je suis partie avec Anna explorer les alentours pour faire quelques photos. C'était la fin de journée, la lumière du soir était belle. Après un peu de grignotage, on est tous reparti comme on est venu (sauf Andrea).








Merci 1000 fois à Grégoire qui a pris le temps de venir m'aider alors qu'il était complètement sous l'eau au boulot. Grégoire c'est mon ami DA qui travaillait avant pour la marque de sac Jovens, vous vous souvenez? Cet après-midi là, Grégoire a pris la casquette d'ingénieur du son!
Merci à Andrea, qui a courru ce jour là entre le tournage et son travail, d'avoir mis son talent de vrai comédien à mon service et d'avoir joué le BG pour la seconde fois dans mes vidéos pour CDC. Andrea avait prit la casquette du mec en scooter dans la vidéo.


Merci à Pauline, l'amoureuse d'Olivier, pour avoir participé à l'aventure! Pauline a pris la casquette de maquilleuse dans la vidéo.
Un énorme merci à Anna, non seulement pour avoir accepté de figurer dans la vidéo, mais aussi pour toutes les magnifiques photos qu'elles a faites. Ces photos de backstages sont d'elle, vous vous en doutez bien. Cet après-midi là, Anna avait pris la casquette de styliste!




Merci à Raphaël pour toute l'organisation de folie, la logistique et le travail de dernière minute sur le montage. 
Merci à Olivier pour sa vision et son talent pour capturer les bonnes images et les monter pour en faire une belle histoire à coup de nuits blanches.

J'ai beaucoup de chance de connaitre tous ces gens, sans eux je n'aurais rien pu faire de mes petites idées, en tout cas pas un grand et beau contenu.
Merci à Comptoir des Cotonniers pour leur confiance totale pour la création de ce contenu. C'est vraiment important d'avoir carte blanche, c'est comme ça qu'on fait des choses différentes. Merci aussi à Ykone, ma super agence qui me dégote de si jolies collaborations  <3

Et puis, temps qu'on est dans les remerciements... merci à vous mes fidèles lecteurs! Je suis bien consciente que sans vous non plus il n'y aurait pas de beaux projets. Alors n'hésitez pas à participer au concours pour gagner le trench ou la cape, c'est l'une des façons que j'ai trouvée pour vous remercier. D'ailleurs je prends un grand plaisir à lire vos idées de scénarios depuis hier, il y en a déjà d'excellents! Pour participer au concours et laisser également le votre, il faut l'écrire en commentaire de l'article d'hier.

Belle journée! Je vous embrasse,

mercredi 17 septembre 2014

CAP(E) SUR LE TRENCH

Vous l'avez presque toutes deviné! La marque que je portais dans l'article d'hier est bien Comptoir des Cotonniers, dans un esprit années soixante. Lorsque Comptoir des Cotonniers a évoqué la tendance "Nouvelle Vague" comme fil conducteur de sa collection AH 14/15, ça ne me disait que vaguement quelque-chose. Alors en Août, j'ai pris un grand plaisir à découvrir tous ces films cultes des 60s. La fantaisie d'Anna Karina dans Une Femme et une Femme, la sensualité de la mythique BB dans Et Dieu Créa la Femme, sa moue boudeuse dans Le Mépris... et puis j'ai découvert la beauté de Catherine Deneuve dans Belle de Jour et encore plus dans Les Parapluies de Cherbourg. D'ailleurs, sans que je vous dise quoique ce soit sur les photos teasing blog et intasgram, plusieurs d'entre vous ont évoqué Catherine. Cette comparaison est tombée comme un gros pavé enrubanté. Hop, je l'ai ramassé pour le mettre dans ma poche et pour le déballer les jours où je me sens grise. Bon, faut pas exagèrer hein. Je sais bien que sans le noeud dans les cheveux, le liner et le trench, il n'y a plus grand chose entre la belle et moi, mais je suis contente que le subterfuge ait fonctionné parce que c'est belle et bien elle ma muse Nouvelle Vague pour ce projet.
Pour mettre en scène la collection, le support vidéo était pour moi une évidence. Je voulais faire croire que l'on était dans un film de Godard de l'époque, et puis que d'un coup on se rende compte que non, qu'on se trouve bien en 2014 mais que les vêtements CDC, intemporels, se prêtent aux deux époques. Je vous raconterai les backstages dans un prochain article, mais sachez que j'ai pu compter sur une équipe de choc pour m'aider, des personnes avec qui je travaille depuis un moment et qui répondent toujours présentes : Olivier, Raphaël, Anna, Grégoire mais aussi Andrea et Pauline <3




CONCOURS

Allez, on continue à s'amuser! 


Dans la vidéo, on tourne une scène d'un film en noir et blanc. Et bien j'aimerais que vous essayiez d'imaginer le scénario de ce film "Cap(e) sur le Trench", l'histoire dont cette scène fait partie, ce que l'on va tourner maintenant que j'ai enfilé la cape... L'histoire la plus créative sera choisie par le Jury #CDCNouvelleVague, composé de personnes de chez Comptoir des Cotonniers et de moi-même, et son auteur sera récompensé du Trench ou de la Cape, au choix! Vous avez jusqu'au 24 Septembre pour me laisser un commentaire en dessous de cet article avec votre histoire. Il me tarde de vous lire! 

Voici quelques photos qu'a prises Anna, ça pourra peut-être vous inspirer.







Pour celles qui voudraient se recréer le look :

- Casquette : http://bit.ly/1me54io
- Chemise : http://bit.ly/XCbcWy
- Jean slim : http://bit.ly/1wD9frE

J'espère que cette nouvelle collaboration avec la marque vous plaît?


Je vous embrasse,